comment agir avec un enfant pervers narcissique manipulateur?

Les enfants atteints de narcissisme pervers peuvent causer des perturbations considérables à leur famille et aux autres. Ils sont souvent manipulateurs, menteurs, et utilisent fréquemment la culpabilité et la honte pour arriver à leurs fins. Malheureusement, ils peuvent aussi être particulièrement impérieux et difficiles à comprendre.

Dans cet article, je décris les caractéristiques des enfants narcissiques et les difficultés qu’ils rencontrent à l’âge adulte. Je me concentrerai sur la dynamique complexe entre un parent empathique et un enfant narcissique, tout en exposant des stratégies efficaces pour gérer leur comportement et se protéger de l’impact émotionnel de leurs actions.

Qu’est-ce que le narcissisme ?

La névrose narcissique est un terme utilisé pour décrire un trouble de la personnalité caractérisé par un besoin excessif d’attention et d’admiration, un manque de compassion pour les autres et une grande sensibilité aux critiques. La névrose narcissique peut être diagnostiquée par un professionnel de la santé mentale ou un coach formé. Les personnes atteintes de ce trouble ont souvent un ego démesuré et un besoin constant de valider leur image de soi.

Elles peuvent être égoïstes, manipulatrices et se sentir et se comporter de manière supérieure. Elles ont tendance à avoir des difficultés dans leurs relations en raison de leur manque de considération pour les besoins et les sentiments des autres.

manipulative narcissistic child what to do

Névrose narcissique

La psychologie moderne tend à considérer le narcissisme comme un trouble de la personnalité plutôt que comme une névrose. Une névrose est un terme utilisé en psychologie pour décrire un état de souffrance mentale ou émotionnelle qui peut interférer avec la capacité d’une personne à fonctionner dans sa vie quotidienne. Les névroses peuvent se manifester par des symptômes tels que l’anxiété, la dépression, les phobies ou les obsessions.

Les névroses sont généralement considérées comme des troubles de l’adaptation, c’est-à-dire des troubles mentaux qui se développent lorsqu’une personne est incapable de s’adapter efficacement au stress et aux exigences de la vie quotidienne. Les névroses peuvent être le résultat d’un traumatisme passé, de relations familiales dysfonctionnelles, de pressions sociales ou de facteurs génétiques.

Il est important de noter que le terme “névrose” est plus couramment utilisé dans les contextes historiques ou psychanalytiques, moins dans les contextes contemporains de psychologie clinique, et selon le DSM-5*, les névroses ont été remplacées par les troubles anxieux et obsessionnels compulsifs, les troubles de l’humeur, les troubles de la personnalité, etc.

Caractéristiques d’un enfant narcissique

Les enfants narcissiques peuvent présenter plusieurs caractéristiques distinctives, telles que

  • Un besoin constant d’attention et d’admiration
  • Arrogance et estime de soi excessive
  • Un manque d’empathie pour les autres
  • Une tendance à se considérer comme supérieur aux autres
  • Un comportement manipulateur pour obtenir ce qu’il veut
  • Une tendance à blâmer les autres pour leurs actions
  • Une tendance à mentir et à tricher pour obtenir ce qu’ils veulent
  • Une incapacité à accepter la critique ou les commentaires négatifs
  • Une tendance à être hostile et vindicatif envers ceux qui les dérangent.

Causes du narcissisme

De nombreux facteurs peuvent contribuer au développement de la névrose narcissique chez un enfant, qui est un trouble de la personnalité caractérisé par un besoin excessif d’attention et d’admiration, et un manque de compassion pour les autres.

L’environnement familial peut jouer un rôle important dans le développement de la névrose narcissique. Les enfants qui ont grandi dans des familles où ils étaient surprotégés et surévalués, ou qui ont subi un traumatisme, peuvent être plus susceptibles de développer des traits narcissiques plus tard dans la vie.

Les expériences de vie peuvent également contribuer au développement de la névrose narcissique. Les personnes qui ont subi des traumatismes tels que des abus physiques, émotionnels ou sexuels, ou qui ont été témoins de violence ou de conflits familiaux importants, sont plus susceptibles de développer des troubles de la personnalité narcissique.

Les facteurs génétiques peuvent également jouer un rôle dans le développement de la névrose narcissique. Les recherches montrent qu’il existe une composante génétique dans tous les troubles de la personnalité, y compris la névrose narcissique.

Ces facteurs ne sont pas nécessairement à l’origine de la névrose narcissique, mais ils peuvent augmenter le risque de développer ce trouble.

Qu’est-ce qui définit un narcissique “extrême” ?

Les termes “narcissique” et “narcissique extrême” sont souvent utilisés de manière interchangeable, mais leur degré peut varier selon la source.

Un narcissique extrême, ou “narcissique pathologique”, est une personne qui présente les caractéristiques du trouble de la personnalité narcissique de manière plus marquée et plus intense.

Ces personnes peuvent avoir une plus grande tendance à utiliser la manipulation et l’abus pour obtenir ce qu’elles veulent, et peuvent être très difficiles à vivre et à gérer. Les MNP peuvent également être très doués pour détourner l’attention des autres de leur propre comportement inapproprié et peuvent être très difficiles à identifier. Ils ont souvent des difficultés à établir des relations émotionnelles saines.

Difficultés dans la relation entre un parent empathique et un enfant narcissique.

Les parents empathiques peuvent avoir du mal à comprendre le comportement égocentrique et manipulateur de leur enfant, ce qui entraîne des sentiments de frustration et de déception.

D’autre part, l’enfant peut avoir du mal à comprendre la nature empathique de son parent et la considérer comme une faiblesse. Cette dynamique peut conduire à une relation tendue et à un manque de compréhension et de respect mutuels. Lorsque l’enfant devient adulte, les difficultés de cette relation peuvent s’accentuer, rendant la situation difficile à gérer pour les deux parties.

manipulative narcissistic child what to do

Un narcissique peut-il reconnaître qu’il est narcissique ?

Il peut être difficile pour une personne ayant des tendances narcissiques de reconnaître et d’admettre son trouble, car elle peut ne pas le considérer comme un problème. Les personnes narcissiques ont souvent une haute idée de leur propre importance et peuvent ne pas être capables de comprendre comment leur comportement affecte les autres. Il est possible, mais peu probable, qu’une personne atteinte d’un trouble de la personnalité narcissique soit consciente de son état et cherche de l’aide pour comprendre et modifier son comportement.

À lire >>> L’enfance du pervers narcissique.

Difficulté à fixer des limites

L’un des aspects les plus difficiles de la relation entre un parent empathique et son enfant narcissique est la capacité du parent à fixer des limites et à dire “non” aux demandes constantes de son enfant. Les narcissiques ont souvent l’impression que tout leur appartient et peuvent avoir des exigences déraisonnables envers leur entourage. Un parent empathique peut avoir du mal à dire non aux demandes de son enfant, car il peut se sentir coupable ou vouloir éviter la confrontation.

Cependant, cela peut conduire le parent à céder constamment aux demandes de son enfant, ce qui peut être préjudiciable à la fois pour le parent et pour l’enfant à long terme. Il est essentiel pour le parent de fixer des limites claires et de les faire respecter fermement, même si c’est difficile.

Un parent empathique peut réussir à dire non à son enfant en apprenant à se mettre en avant et à fixer des limites claires. Le parent doit comprendre que la structure émotionnelle de son enfant – surtout s’il est maintenant adulte – est son propre problème et qu’il n’est pas responsable de la valeur de son enfant.

Le parent doit également travailler sur son estime de soi afin de ne pas se sentir coupable de dire non à son enfant. Il peut également demander l’aide d’un professionnel pour gérer les relations complexes.

Que faire lorsqu’un enfant narcissique ne cesse de blâmer son parent ?

Le blâme est l’une des armes fatales du narcissique pour obtenir ce qu’il veut, il est donc essentiel de savoir comment éviter d’être manipulé. Voici quelques exemples de phrases qui peuvent vous aider à faire face aux reproches de votre enfant :

  • “Je suis désolé que tu te sentes comme ça, mais je ne suis pas responsable de tes sentiments”
  • “Je comprends que tu sois en colère, mais je ne suis pas d’accord avec tes reproches, et je ne les accepterai pas”
  • “Je sais que tu as des besoins, mais je ne suis pas disponible pour toi tout le temps. Je dois aussi prendre soin de moi”
  • “Je comprends que tu as des opinions, mais je n’ai pas l’intention de changer les miennes pour te faire plaisir”
  • “Je suis désolé si j’ai pu te blesser, mais je ne me sens pas responsable de tes émotions.”
  • “Je suis prêt à en discuter avec vous, mais je ne peux pas accepter vos reproches et vos accusations. Je vais mettre fin à cette conversation pour le moment, et nous pourrons en reparler plus tard lorsque nous serons tous les deux plus calmes.”

N’oubliez pas que fixer des limites et s’affirmer avec votre enfant peut être difficile et prendre du temps. N’oubliez pas de ne pas vous laisser manipuler et de continuer à fixer ces limites de manière claire et directe.

Quels sont les principaux outils pour sortir d’une telle relation ?

Utiliser le silence comme outil pour gérer les relations avec un enfant narcissique.

Le silence est un outil efficace pour gérer les relations avec votre enfant narcissique. Il peut aider à réduire les interactions inutiles ou nuisibles et à éviter les conflits.

Le silence peut éviter les conflits immédiats, mais il ne résout pas les problèmes à long terme. Il est également essentiel de trouver des solutions durables pour gérer la relation et de les combiner avec d’autres stratégies.

Par exemple, il est pratique et facile de fixer des limites claires, de pratiquer l’affirmation de soi et de rechercher un soutien professionnel et amical pour gérer efficacement la relation.

Voici quelques exemples de phrases qui peuvent aider à fixer des limites dans une relation avec votre enfant.

  • “Je ne suis pas d’accord avec ce que tu dis/fais, et cela me met mal à l’aise”
  • “Je respecte ton opinion, mais je ne suis pas d’accord. Je continuerai à penser différemment”
  • “Je suis désolé, mais je ne peux pas faire ce que vous demandez. Cela va à l’encontre de mes limites.”
  • “Je comprends que vous ayez des besoins, mais je ne suis pas disponible pour vous à tout moment. J’ai aussi besoin de prendre soin de moi.”
  • “Je comprends que tu sois en colère, mais je ne tolérerai pas les injures ou les violences verbales.”
  • “Je suis conscient que cette conversation ne mène nulle part, je vais y mettre fin et nous pourrons en parler plus tard lorsque nous serons tous les deux plus calmes.”

N’oubliez pas que fixer des limites peut être difficile, surtout si vous avez l’habitude de céder aux exigences de votre enfant. Il est donc important de vous entraîner à utiliser ces phrases et d’être clair et direct lorsque vos limites sont dépassées.

Savoir comment fixer des limites

Il existe un certain nombre d’autres outils qui peuvent vous aider à sortir d’une relation néfaste avec votre enfant :

Fixer des limites claires

Il est essentiel de définir les limites de ce que vous êtes prêt à accepter dans une relation en tant que parent et de faire comprendre qu’un comportement inacceptable ne sera pas toléré.

Apprenez à dire non

Les personnes ayant cette structure émotionnelle ont tendance à vouloir avoir le dernier mot et à obtenir ce qu’elles veulent à tout prix. Vous devez apprendre à dire non et à ne pas céder aux multiples pressions.

Concentrez-vous sur vous-même

Ces relations peuvent être émotionnellement épuisantes. Il est essentiel de prendre soin de vous et de consacrer du temps à des activités qui vous font du bien.

Évitez de vous justifier

Les narcissiques ont tendance à ne pas écouter les autres et veulent avoir le dernier mot. Il n’est pas conseillé de se justifier auprès d’eux.

Demandez l’aide d’un professionnel

Ces relations sont souvent difficiles à gérer seul. Consulter un thérapeute ou un conseiller pour obtenir du soutien et des conseils peut être très utile.

Apprenez à vous protéger émotionnellement

Pour mieux faire face à l’intensité de la relation, entourez-vous de personnes positives et pratiquez des techniques de méditation, de respiration ou d’écriture pour gérer les émotions.

Trouvez la force de fixer des limites.

Il peut être difficile de fixer des limites avec votre enfant après des années de comportement inacceptable, mais voici quelques étapes qui peuvent vous aider à trouver la force de le faire :

Dressez une liste de vos limites

Prenez le temps de réfléchir aux comportements inacceptables de votre enfant et notez-les sur une liste. Cela vous aidera à être clair sur ce que vous ne tolérerez plus dans votre relation.

Travaillez sur votre estime de soi

Les personnes émotionnellement instables ont tendance à miner l’estime de soi de leur entourage. Il est essentiel de travailler sur votre propre estime de soi afin de vous sentir plus sûr de vous et de fixer des limites.

S’affirmer

Il est essentiel de s’affirmer et de dire non clairement et directement lorsque vos limites sont dépassées.

Trouver du soutien

Il peut être utile de parler à un thérapeute ou à un conseiller pour obtenir du soutien et des conseils sur la gestion de la relation avec votre enfant.

Soyez patient

Il est important de se rappeler que fixer des limites avec votre enfant peut prendre du temps et de la persévérance. N’attendez donc pas de résultats immédiats et continuez à fixer des limites.

Prenez soin de vous.

Prenez soin de vous en faisant des activités qui vous font du bien, en passant du temps avec des personnes positives et en vous donnant de l’amour et de la compassion.

Quelles peuvent être les conséquences pour un parent lorsqu’il fixe des limites à son enfant narcissique ?

Lorsqu’un parent fixe des limites à un enfant narcissique, il peut s’attendre à rencontrer une certaine résistance. L’enfant peut réagir négativement, en étant agressif, en faisant des crises de colère ou en proférant des menaces pour obtenir ce qu’il veut. Il peut aussi se retirer émotionnellement et ignorer les limites fixées par le parent.

Cependant, en fixant des limites claires et en les respectant, les parents peuvent apprendre à gérer les demandes excessives de leur enfant et à mieux protéger leur propre santé mentale et émotionnelle.

Ce faisant, ils peuvent aussi aider leur enfant à développer sa propre capacité d’indépendance, à respecter les limites des autres et à être plus conscient des besoins et des sentiments des autres.

La peur que leur enfant narcissique leur coupe les vivres peut être un facteur important qui empêche un parent d’établir des limites avec son enfant. Les narcissiques peuvent être très doués pour manipuler les autres afin d’obtenir ce qu’ils veulent, et ils peuvent utiliser la menace de couper les ponts comme une arme pour arriver à leurs fins. Le parent peut se sentir piégé entre le désir de maintenir une relation avec son enfant et la nécessité de fixer des limites pour protéger sa propre santé mentale et émotionnelle.

La peur de perdre la relation avec l’enfant peut également rendre le parent plus vulnérable à la manipulation de l’enfant, ce qui peut augmenter les demandes et exigences excessives de l’enfant envers le parent. Le parent peut se sentir coupable de ne pas être en mesure de donner à l’enfant tout ce qu’il désire. Il peut se sentir responsable du bonheur de son enfant.

Il est important de noter que fixer des limites ne signifie pas nécessairement couper les ponts avec votre enfant. Il s’agit plutôt de fixer des limites claires et de les faire respecter fermement et respectueusement par une communication bienveillante et une prise de décision consciente. Le parent peut également explorer les possibilités de soutien thérapeutique pour l’aider à gérer ses propres émotions et améliorer sa relation avec son enfant.

Couper les liens énergétiques entre vous et votre enfant peut être une approche utile. Imaginez que vous coupez tous les liens énergétiques qui vous relient à la partie narcissique de votre enfant.

Cela ne signifie pas nécessairement que vous coupez tout contact avec votre enfant, mais simplement que vous changez la dynamique énergétique entre vous deux pour créer une relation plus saine dans laquelle vous vous sentez plus à l’aise. Vous pouvez consulter une personne qui connaît les techniques de nettoyage énergétique pour vous aider à le faire.

Cependant, votre enfant peut vous couper les vivres lorsque vous décidez de mettre fin à cet aspect de la relation ou de fixer des limites claires.

Cela peut être difficile à gérer, mais voici quelques étapes qui peuvent vous aider à faire face à cette situation :

Préparez-vous mentalement

Il est important de vous préparer à la possibilité que la personne vous coupe les vivres. Cela vous aidera à être moins pris au dépourvu si cela se produit, surtout s’il s’agit de votre enfant.

Ne vous sentez pas coupable

Il est important de se rappeler que la décision de couper les ponts appartient à la personne, pour elle, pas pour vous. Ne vous sentez pas coupable de son comportement.

Entourez-vous de personnes positives

Il est important de s’entourer de personnes positives qui vous aideront à traverser cette épreuve.

Trouvez des activités qui vous font du bien

Il est important de passer du temps à faire des choses qui vous font du bien, comme lire, faire de l’exercice ou passer du temps avec des amis.

Demandez l’aide d’un professionnel

Si vous avez du mal à faire face à la situation, il peut être utile de consulter un thérapeute ou un conseiller pour obtenir du soutien et des conseils.

Apprenez à vous accepter tel que vous êtes

Rappelez-vous que vous êtes une personne de valeur, digne d’amour et de respect, même si cette personne ne veut plus de vous dans sa vie, cela ne vous définit pas en tant qu’individu.

Conclusion

La question de l’enfant manipulateur est complexe et nécessite une approche holistique adaptée à chaque situation. Comprendre que ces comportements peuvent être le résultat d’un contexte familial ou social difficile et que les soins doivent viser à aider l’individu et la famille est une première étape cruciale.

Il est également important de travailler sur la prévention en sensibilisant les adultes à ces comportements et en leur apprenant à y faire face. Il est recommandé de consulter un psychologue ou un psychiatre, selon le degré du comportement, pour évaluer la situation et mettre en place une stratégie de gestion appropriée.

Si votre enfant est un adolescent, ou est devenu un adulte, et qu’il persiste à vouloir ce qu’il veut et vous culpabilise si vous ne répondez pas à ses exigences, il est nécessaire de rester calme et ferme dans vos réponses.

Vous pouvez dire quelque chose comme : “Je dois prendre soin de moi maintenant. Je dois me faire passer en premier.” Rappelez à votre fille que vous l’aimez et que vous serez toujours là pour elle, mais que vous avez choisi de prendre soin de vous en premier.

Maintenir vos limites et ne pas vous sentir coupable, prendre du temps pour vous, être heureux et vivre votre vie est l’une des clés les plus importantes pour changer votre situation et vous libérer de cette emprise.

*Le DSM-5 (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, 5ᵉ édition) est un manuel utilisé par les professionnels de la santé mentale pour diagnostiquer les troubles mentaux. Il est publié par l’American Psychiatric Association et est utilisé aux États-Unis et dans de nombreux autres pays.