Now Reading
émotions & sentiments – comment calmer son mental
Advertisements

émotions & sentiments – comment calmer son mental

Published: 11-05-2020 - Last Edited: 02-08-2022

mm
femme assiste par terre emotions sentiments v apaiser calmer le mental Comment calmer son mental

mieux se comprendre pour apaiser son mental

Émotions et sentiments sont des mots souvent amalgamés pour décrire un état d’être. Pourtant, si ces noms communs sont fréquemment considérés comme synonymes, leur sens diffère.

Connaître leurs significations respectives, ce qu’ils impliquent, leurs influences sur nos comportements et réactions, peut-être utile à notre équilibre psychologique.

En effet, lorsque notre cerveau est en “surchauffe” et que l’on comprend la fonction et l’interaction de nos émotions et de nos sentiments, on est plus à même d’agir pour calmer son mental.

Calmer son mental, apaiser sa tête, son esprit. Je vous propose dans cet article de mieux comprendre comment tout cela fonctionne et vous donne quelques conseils pour y parvenir.





Qu’est-ce qu’une émotion, quel est son rôle ?

Une émotion est un état psychologique bref, qui est déclenché par un stimulus extérieur capté par nos cinq sens, et que notre cerveau émotionnel (le système limbique) interprète, suivant nos filtres et codages (nos croyances), comme de la peur, de la tristesse, de la colère, de la joie, etc.

Son rôle est de permettre à notre système nerveux autonome de se mettre en mouvement, de sorte que nous puissions prendre des décisions et agir. Autrement dit, une émotion est une information qui permet l’action.

Prenons l’exemple de l’état émotionnel de la peur, qui surviendrait lors d’un incendie. Instinctivement, dès son émergence, nous prendrions les mesures nécessaires de sécurité pour nous éloigner du feu, ou celles qui permettraient de l’éteindre.

Autre illustration avec l’émotion de la colère, qui nous permettrait de mobiliser l’énergie dont nous aurions besoin pour nous protéger d’un comportement que l’on aurait codifié comme néfaste, voire dangereux.

Pour un état de joie, dont notre nature profonde est en recherche constante, nous échangerions des sourires, des rires ou même des mots, de sorte à l’amplifier pour créer notamment du lien.

L’émotion est donc un transmetteur d’information et moteur d’action qui, une fois sa mission accomplie, disparaît pour laisser place… aux sentiments.

Qu’est-ce qu’un sentiment, quel est son rôle ?

C’est le cortex et non le système limbique qui gère les sentiments. Ceux-ci sont le fait de la représentation et de l’interprétation d’une situation, de mots échangés, d’événements qui se sont passés, et de toutes choses perçues et filtrées par nos sens, qui ont généré à l’origine une émotion. 

Prenons ici l’exemple d’une émotion de profonde tristesse, qu’une personne éprouverait à l’annonce de son conjoint, qu’il la quitte. Cette émotion, qui durera le temps qu’un acte soit posé, qu’une décision soit prise ou qu’une réaction pour faire face à cette nouvelle est lieue (claquer la porte, se réfugier chez une amie, prendre un cachet de mélatonine ou un Xanax, etc.), laissera place à de nombreux sentiments générés par la pensée :

  • Pensée : Il m’a quitté pour une autre. Sentiment : abattement, ressentiment.
  • Pensée : Il ne m’aime plus. Sentiment : Vulnérabilité, solitude.
  • Pensée : Il ne se rend pas compte du mal qu’il me fait. Sentiment : Amertume, incompréhension.
  • Pensée : Que vais-je devenir sans lui. Sentiment : Désespoir, anxiété.
  • Etc. 

Un sentiment est donc l’expression, la manifestation d’une pensée associée à une émotion passée, elle-même liée à un événement révolu.  En d’autres termes, il est le produit de notre mental qui ne loupe pas une seule occasion d’alimenter de nouveaux sentiments les déclencheurs de nos états émotionnels (négatifs comme positifs), afin de les amplifier et de les rendre plus réels encore.

Comment calmer son mental pour retrouver la tranquilité.

Lorsque l’on se retrouve dans une spirale émotionnelle négative, à défaut de pouvoir modifier la situation à l’origine du tourment et de contrôler nos émotions à l’instant où elles se manifestent, nous pouvons agir sur nos sentiments.

Comment ? En maîtrisant nos pensées qui vagabondent dans le temps à la recherche d’évidences, de justifications et de questionnements qui les entretiennent.

Voici quelques conseils et notions à intégrer pour parvenir à cette maîtrise, en cas de besoin d’apaisement cérébral.

Se poser et placer son attention en soi.

Se libérer de toutes pensées naissantes en déplaçant sa conscience sur sa respiration, ou sur les perceptions sensorielles de son corps. Focaliser sur eux toute son attention. Le sport et la méditation, en ramenant l’esprit à la conscience globale de soi, aident en cela. 

See Also
Best Yoga Instructor Courses Online
Best Yoga Instructor Courses Online

Éviter le vocabulaire qui stimule le mental.

Autrement dit, éviter les mots qui questionnent, tels que les qui, pourquoi, quand, comment, qui stimulent les pensées et exaltent les sentiments. Plutôt que de se poser certaines questions en boucle et indéfiniment, laisser venir leurs réponses qui, si elles sont nécessaires, viendront en leur temps.

Ramener les pensées dans l’instant présent.

Contrairement à nos pensées qui vagabondent, notre corps est toujours présent dans le moment, ici et maintenant, où règne le calme et la sérénité que permet l’instant. C’est dans cet espace présent qu’il convient de ramener nos pensées ; à l’endroit même où il n’est ni question de demain et d’hier qui, faces à une situation difficile, génèrent des sentiments tels que le stress, l’anxiété, le regret, etc.

Se dissocier de nos pensées.

Malgré le célèbre Cogito de Descartes qui marque notre inconscient, je pense donc je suis, nous devons comprendre que nous ne sommes pas nos pensées, mais la conscience qui les observe. Et qu’intégrer cela nous permet de nous en distancier et même de nous en détacher. Cette position d’observateur calme instantanément le mental.

Conclusion

Notre paix est à la merci de notre mental ; de nos croyances et de nos formatages qui, pour certains, génèrent des émotions et des sentiments négatifs dont nous préférerions nous passer. En d’autres termes, notre quiétude est l’affaire de notre cerveau qui utilise à la perfection nos programmes bien rodés, que nous avons cependant la possibilité de modifier.

Cette lecture aura certainement stimulé votre cortex et, je l’espère, fait naître le sentiment agréable de pouvoir désormais contrôler vos pensées pour apaiser votre mental, mais aussi pour améliorer votre communication avec autrui. Car, comprendre le rôle des émotions et l’origine mentale des sentiments permet d’appréhender sous un angle différent nos rapports aux autres et à soi-même.

Je souhaite à votre mental le calme dont vous avez besoin pour vivre sereinement et en paix.

Lire aussi – LE CONFLIT UNE OPPORTUNITÉ DE CRÉER DU LIEN

Blandine Gerber Fleury aime écrire, partager et inspirer. Mère de quatre enfants, autrice, prête-plume et bon conseil, elle peut être jointe ici sur FB

Arrow point up yoga practice